conception graphique

Couverture de publication Royal Society of Chemistry par ericzone.com

Click here for the english article

ericthumbIl est normal de se laisser convaincre que l’attribut essentiel pour un infographiste est sa connaissance approfondie des arts visuels. Toutefois, je me rends compte qu’il est impossible de se démarquer dans ce domain sans une autre caractéristique indispensable. La capacité d’écouter devient absolument nécessaire quand il est temps d’accommoder les demandes du client. En guise d’exemple, j’aimerais maintenant vous faire part d’un mandat fort stimulant sur lequel j’ai travaillé au mois de mai 2016.

Environ trois mois suivant mon arrivée chez SiliCycle, il m’a été offert par Geneviève Gingras (directrice du département marketing) la tâche de créer une couverture pour la publication de juin 2016 de la RSC (Royal Society of Chemistry). Immédiatement intrigué, je me suis mis en marche afin de découvrir les détails sur ce projet.

L’article en question est une oeuvre collaborative qui a pour objectif de présenter les avancées de la chimie organique de synthèse en utilisant les catalyseurs SiliaCat, une famille de catalyseurs hétérogènes dévelopée chez SiliCycle. Le papier est écrit par François Béland (vice-président du département RD chez SiliCycle) et Valerica Pandarus (Chercheur en synthèse organométallique chez SiliCycle) en collaboration avec Rosaria Ciriminna et Mario Pagliaro (Chef de projet au conseil de recherche d’Italie). Ce dernier n’a que de bonnes choses à dire à propos de ses comparses du Québec, les décrivant comme «d’éminents chercheurs et des collègues doués» et rajoutant qu’ils «vivent dans un splendide pays avec lequel il nous fait honneur de collaborer».

catalysis-science-technology-siliacatC’est dans cette ambiance professionnelle positive de respect mutuel que mon travail sur la couverture du RSC a débuté. Comme pour tous les mandats qui m’ont été donnés dans le contexte de mon travail chez  SiliCycle, j’ai été chanceux de pouvoir compter sur le soutien et la participation d’individus compétents. (Comme exemple, jetez un coup d’œil aux projets suivants: SiliCycle @ Analytica 2016 ou bien vidéos hommage SiliCycle). Pour cette occasion, j’ai eu le privilège de compter sur la collaboration de Valerica Pandarus, chercheur en chef sur le développement de la technologie des catalyseurs SiliaCat chez SiliCycle.

Avec un peu d’introspection, je réalise combien mon habileté de porter attention était cruciale afin de porter ce projet à terme. Il va sans dire que faire preuve de diplomatie est primordiale dans un contexte de discussions en pleine création collaborative. La version finale de la couverture en est une preuve concrète. Ceci étant dit, je ne voudrais pas non plus prendre tout le crédit pour le succès derrière le projet. Il aura été enrichissant pour moi de travailler auprès de Valerica Pandarus sur la conception de cette couverture. Elle avait non seulement une bonne idée de ce qu’elle envisageait pour la couverture, mais elle était également très ouverte à mes suggestions. Ce fût un honneur pour moi de prêter mes compétences techniques et artistiques afin d’exprimer visuellement notre chimie des idées (quel jeu de mots!).

siliacat-valerica-lab

Valerica Pandarus, M. SC. Organometallic Synthesis Researcher. She is seen here in the process of safe hydrogenation using SiliaCat Pd0 at SiliCycle.

Au mois de mars 2008, j’ai vu pour la première fois un de mes travaux publiés. Il était question de «screenshot art» que j’avais réalisé chez Ubisoft Montréal et qui avait été utilisé dans le magazine Playstation. Je me rappelle combien j’avais aimé cette première expérience. Je suis fière de dire que cette collaboration du  RSC est ma premiere conception de couverture. Je tiens à remercier Valerica Pandarus pour sa contribution et ses suggestions inspirantes tout au long du projet. Merci également à Mario Pagliaro  qui a pris le temps de m’écrire et de connecter avec moi sur twitter. Comme toujours, grand merci à Geneviève Gingras pour un autre mandat intéressant.

Je vous invite à jeter un regard à l’article sur le site web de SiliCycle’s  (vous pouvez le télécharger en tant que PDF). Pour plus d’information au sujet de SiliCycle, visitez leur page Facebook ou bien leur site officiel. Pour plus d’information au sujet de Mario Pagliarovoici un lien vers son site web. Comme toujours, je vous invite à consulter mon portfolio sur www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer j’aime. Vous pouvez également me trouver sur YouTube. M’avez-vous envoyé une demande de connexion via LinkedIn?

Ville de Québec 2016 – Ericzone @ Marketing SiliCycle

Click here for the english article

eric_quebc_iconJe suis officiellement un artiste nomade du marketing. Après plus de dix ans de travail à Montréal ( entre autres chez Ubisoft Montréal et Wapikoni Mobile ), me voici maintenant déménagé à Québec pour relever de nouveaux défis. Montréal m’aura permis de me perfectionner dans l’art du montage vidéo, notamment par le biais de contrats avec le producteur Pierre Blackburn. À titre de concepteur graphique, c’est la création du logo de La Vapoterie, boutique de cigarettes électroniques  qui se démarque dans mes souvenirs. Toutefois, c’est suite à l’obtention de mon diplôme en techniques audio chez Musitechnic en 2014, que mes efforts se concrétisent véritablement. Durant cette année, j’ai réalisé en compagnie de Chantal Paquin, une émission web francophone intitulée «le Blackburn Podcast», . C’est ce projet qui, selon moi, marque un nouveau départ. Me voici donc, quelques mois plus tard, dans la ville de Québec pour la suite de mon aventure captivante en multimédia.

Une belle ville sous le froid de l’hiver

Pour vous mettre rapidement en contexte, je suis arrivé à Québec dans l’Ancienne-Lorette, au début du mois de mars 2016, accueilli par des bancs de neige de dix pieds. Je n’avais pas vu autant de neige depuis très longtemps. Après avoir été hébergé chez un collègue pour les premiers jours, j’ai essayé AirBnb, vivant avec une étudiante en architecture et son sublime chat! Trois semaines plus tard, c’est comme chambreur dans le sous-sol d’une maison de banlieue que j’ai passé mes soirées.

Si vous pensez que mon changement fréquent d’adresse m’a donné du trouble, ce n’est rien lorsque je le compare aux difficultés que j’ai eues en essayant d’accéder au Parc Technologique de Québec. En plus du froid, la marche était précaire le long d’une route aucunement préparée pour les piétons. Chaque déménagement me rapprochait du travail et de cette merveilleuse autoroute Charest polluée et bruyante. Malgré tout, le défi devant l’inconnu  et les éléments a fait jaillir en moi le courage d’un aventurier. Heureusement et au risque de paraître un peu moins héroïque, j’ai tout de même pu compter sur de merveilleux collègues qui m’ont souvent et généreusement offert du covoiturage. Merci!

IMAG9189

Avec un peu d’introspection, je réalise combien mon déménagement à Québec en a valu la peine. Inévitablement, l’incertitude que j’ai ressentie vis-à-vis ma situation de logement a vite été éclipsée par mon enthousiasme dans ce nouvel environnement de travail. Ne faisant presqu’uniquement du travail à la pige ces dernières années, j’avais presqu’oublié la satisfaction de contribuer à une équipe de professionnels. J’adore la sensation très stimulante de faire partie d’un véritable écosystème de travail. C’est très agréable d’être maintenant entouré par ces gens sympathiques chez SiliCycle.

Le travail en soi est exactement ce à quoi j’aspire à ce stade dans ma vie professionnelle. Mon expérience en design graphique, conception d’image de marque et montage vidéo me permettent de vivre une immersion complète dans la multitude de projets inspirants auxquels j’ai affaire. Je dois surtout donner le crédit à la personne qui a pris le temps de vraiment jeter un coup d’oeil à mon portfolio et à mes accomplissements. Geneviève Gingras a eu la sagesse d’anticiper ma contribution à son département de marketing chez SiliCycle. Je suis très reconnaissant qu’elle ait pris le temps de me lancer l’invitation et je n’ai absolument aucun regret d’avoir accepté.

SiliCycle a ses racines au Québec et je ressens une grande fierté d’être à bord afin de participer à ce plus récent chapitre de leur histoire. Les mois à venir seront, sans aucun doute, très productifs et j’aurai l’opportunité de me démarquer par mes collaborations avec ces gens passionnés de Québec. J’ai hâte de vous tenir au courant et de vous faire part des projets marketing à venir.

Je vous invite à visiter l’album photo de ma vie à Québec sur Flickr. Pour plus d’information au sujet de SiliCycle, visitez leur page Facebook ou bien leur site officiel. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et de visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer «like». Vous pouvez aussi me trouver sur Youtube.