montreal

Couverture de publication Royal Society of Chemistry par ericzone.com

Click here for the english article

ericthumbIl est normal de se laisser convaincre que l’attribut essentiel pour un infographiste est sa connaissance approfondie des arts visuels. Toutefois, je me rends compte qu’il est impossible de se démarquer dans ce domain sans une autre caractéristique indispensable. La capacité d’écouter devient absolument nécessaire quand il est temps d’accommoder les demandes du client. En guise d’exemple, j’aimerais maintenant vous faire part d’un mandat fort stimulant sur lequel j’ai travaillé au mois de mai 2016.

Environ trois mois suivant mon arrivée chez SiliCycle, il m’a été offert par Geneviève Gingras (directrice du département marketing) la tâche de créer une couverture pour la publication de juin 2016 de la RSC (Royal Society of Chemistry). Immédiatement intrigué, je me suis mis en marche afin de découvrir les détails sur ce projet.

L’article en question est une oeuvre collaborative qui a pour objectif de présenter les avancées de la chimie organique de synthèse en utilisant les catalyseurs SiliaCat, une famille de catalyseurs hétérogènes dévelopée chez SiliCycle. Le papier est écrit par François Béland (vice-président du département RD chez SiliCycle) et Valerica Pandarus (Chercheur en synthèse organométallique chez SiliCycle) en collaboration avec Rosaria Ciriminna et Mario Pagliaro (Chef de projet au conseil de recherche d’Italie). Ce dernier n’a que de bonnes choses à dire à propos de ses comparses du Québec, les décrivant comme «d’éminents chercheurs et des collègues doués» et rajoutant qu’ils «vivent dans un splendide pays avec lequel il nous fait honneur de collaborer».

catalysis-science-technology-siliacatC’est dans cette ambiance professionnelle positive de respect mutuel que mon travail sur la couverture du RSC a débuté. Comme pour tous les mandats qui m’ont été donnés dans le contexte de mon travail chez  SiliCycle, j’ai été chanceux de pouvoir compter sur le soutien et la participation d’individus compétents. (Comme exemple, jetez un coup d’œil aux projets suivants: SiliCycle @ Analytica 2016 ou bien vidéos hommage SiliCycle). Pour cette occasion, j’ai eu le privilège de compter sur la collaboration de Valerica Pandarus, chercheur en chef sur le développement de la technologie des catalyseurs SiliaCat chez SiliCycle.

Avec un peu d’introspection, je réalise combien mon habileté de porter attention était cruciale afin de porter ce projet à terme. Il va sans dire que faire preuve de diplomatie est primordiale dans un contexte de discussions en pleine création collaborative. La version finale de la couverture en est une preuve concrète. Ceci étant dit, je ne voudrais pas non plus prendre tout le crédit pour le succès derrière le projet. Il aura été enrichissant pour moi de travailler auprès de Valerica Pandarus sur la conception de cette couverture. Elle avait non seulement une bonne idée de ce qu’elle envisageait pour la couverture, mais elle était également très ouverte à mes suggestions. Ce fût un honneur pour moi de prêter mes compétences techniques et artistiques afin d’exprimer visuellement notre chimie des idées (quel jeu de mots!).

siliacat-valerica-lab

Valerica Pandarus, M. SC. Organometallic Synthesis Researcher. She is seen here in the process of safe hydrogenation using SiliaCat Pd0 at SiliCycle.

Au mois de mars 2008, j’ai vu pour la première fois un de mes travaux publiés. Il était question de «screenshot art» que j’avais réalisé chez Ubisoft Montréal et qui avait été utilisé dans le magazine Playstation. Je me rappelle combien j’avais aimé cette première expérience. Je suis fière de dire que cette collaboration du  RSC est ma premiere conception de couverture. Je tiens à remercier Valerica Pandarus pour sa contribution et ses suggestions inspirantes tout au long du projet. Merci également à Mario Pagliaro  qui a pris le temps de m’écrire et de connecter avec moi sur twitter. Comme toujours, grand merci à Geneviève Gingras pour un autre mandat intéressant.

Je vous invite à jeter un regard à l’article sur le site web de SiliCycle’s  (vous pouvez le télécharger en tant que PDF). Pour plus d’information au sujet de SiliCycle, visitez leur page Facebook ou bien leur site officiel. Pour plus d’information au sujet de Mario Pagliarovoici un lien vers son site web. Comme toujours, je vous invite à consulter mon portfolio sur www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer j’aime. Vous pouvez également me trouver sur YouTube. M’avez-vous envoyé une demande de connexion via LinkedIn?

Advertisements

2FIK et Pierre Blackburn @ Blackburn Podcast signé Ericzone.com

eric_thumb_feb2016La vie d’un artiste marketing, spécialisé en infographie et montage vidéo, se résume par une succession de moments créatifs remplis de défis techniques. En plus de me lancer, ces dernières semaines, dans une aventure professionnelle dans la belle ville de Québec, je continue de porter le chapeau de producteur-réalisateur pour le Blackburn Podcast. Cette émission web, mise en place à la fin de l’année 2014, en compagnie de Chantal Paquin, a pour objectif de vous faire découvrir le monde merveilleux de Pierre Blackburn à travers des discussions sur notre société contemporaine en changement perpétuel.

Tel que mentionné dans mes blogues précédents, le mois de janvier fût bien chargé avec 3 tournages pour le Blackburn Podcast. Le 8 janvier 2016, à la Galerie Lounge TD, nous avons rencontré France Cantin pour une discussion sur les arts. Le 17 janvier,  l’équipe du Blackburn Podcast se rend à l’Escalier pour le tournage d’une discussion entre Pierre Blackburn et l’artiste 2FIK. Le troisième tournage, sans pouvoir encore trop entrer dans les détails, eut lieu le 25 janvier 2016 chez Ecto, dans le cadre d’une discussion entre Samantha Slade et Pierre Blackburn.

2FIK Blackburn Podcast L'Escalier 17 janvier 2016 val provost photo

2FIK @ L’Escalier, quelques instants après le tournage du 9e épisode du Blackburn Podcast. Photo par Val Provost – http://www.facebook.com/vprovostphoto

La logistique associée à ce genre de production impose tout un exercice mental. Ajoutez à cela les défis liés aux multiples étapes de production d’une humble émission web et vous avez là toute une aventure audiovisuelle. Néanmoins, j’adore le travail et les gens que j’ai l’immense privilège de côtoyer. Il est gratifiant, d’autant plus, de constater les fruits de nos efforts. Cet article publié dans le magazine Fugues, au sujet de Pierre, en aura valu le coup. Je suis très satisfait de voir cette magnifique photo de Pierre Blackburn, prise par Val Provost, en guise de signature visuelle de cet article. Si vous vous en souvenez, un premier article sur le Blackburn Podcast avait été écrit l’an dernier par Martine Boucher dans Petite Boîte, un magazine web.

Ce qui m’amène donc à vous parler du prochain épisode du Blackburn Podcast qui, si Dieu le veut, sera disponible dimanche de Pâques 2016. Épisode 9 aura pour invité, 2FIK, un artiste multidisciplinaire Montréalais d’origine Marocaine et légèrement provocateur.

Je vous invite à visiter l’album photo de la journée de tournage sur Flickr. Suivez le Blackburn Podcast sur twitter ainsi que sur Facebook. Visitez la page web de 2FIK. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer ‘like’.

8 janvier 2016 – ENREGISTREMENT DU BLACKBURN PODCAST EPISODE 8 @ GALERIE TD MONTRÉAL

eric-mailhot-blackburn-podcast-iconAprès un long délai entre tournages du Blackburn Podcast, nous voici enfin de retour! Il aura fallu seulement qu’un petit 6 mois depuis la diffusion de l’épisode 7 ( invité Stéphane Labelle ) et 8 mois depuis le précédent tournage à l’école Musitechnic. Cette fois-ci, l’équipe est à l’oeuvre dans un endroit bien spécial, afin de vous préparer un prochain épisode du Blackburn Podcast. En effet, c’est à la prestigieuse Galerie Lounge TD que nous prenons rendez-vous avec notre invitée, France Cantin et les membres de la galerie.

Quelques nouveaux visages s’ajoutent à l’équipe pour cette première production de l’année 2016. Parmi nos nouveaux collaborateurs, il y a Gordon Neil Allen avec qui Pierre Blackburn a eu l’occasion de travailler par le passé. Gordon prend donc la relève à Dan Smith, qui a du pain sur la planche avec le Studio Open House. Au cas où vous l’auriez manqué, je vous invite à aller lire l’article qui a dernièrement été écrit dans le Courrier du Sud au sujet du Studio Open House. J’espère bien avoir l’occasion de retourner à ce studio avec le Blackburn Podcast au cours de l’année 2016. Si vous avez suivi l’évolution de notre humble émission web, vous serez en mesure de vous souvenir que nous avions enregistré les épisodes avec Martin Larocque ainsi que François Lemay au Studio Open House ( avant même que celui-ci ne soit complété, devrais-je ajouter ).

Également avec nous pour une première fois, j’ai pu compter sur Virginie Insua, que je remercie énormément pour son aide et son énergie. Elle a su me donner un grand coup de main avec les caméras et les éclairages.

La route vers la Place des Arts a quand même été agréable. Après avoir ramassé Chantal Paquin au Métro ( Tim Hortons, bouteilles d’eau en main et pas du tout en retard ), ce fût assez simple de nous rendre au stationnement souterrain de la Place des Arts. Par la suite, il a été plaisant de constater combien proche le parking était de la Galerie Lounge TD. Il n’a vraiment pas été difficile de remonter tous ces escaliers, de transporter l’équipement dans la Place des Arts et de gravir la rue St-Catherine jusqu’à deux coins de rue plus loin. ( J’espère que vous êtes en mesure de détecter mon sarcasme ).

Blackburn Podcast 8 janvier 2016Le tournage lui-même s’est très bien déroulé. J’étais content de retrouver la photographe Val Provost et de voir Pierre assis confortablement dans sa chaise d’animateur, toujours très inspiré de jouer le rôle. France Cantin et Pierre se sont rapidement mis à l’aise et ont plongé très vite dans le vif du sujet. J’avoue quand même avoir été un peu « rouillé » et d’avoir nécessité quelques instants pour retrouver mon « comfort zone ». Malgré tout, j’ai aimé cette plus récente expérience et j’en ai même profité pour m’amuser un peu, posant pour la photographe Val Provost. La seule chose qui m’aura fâché un peu de cette journée, aura été d’oublier mes vestons et mes chemises dans le vestiaire de la galerie.

En terminant, il ne me reste plus qu’à vous dire que j’ai bien hâte d’entamer le montage vidéo ainsi que de réaliser le mixage de cette prochaine émission à venir. Nous sommes toujours très heureux, par le biais du Blackburn Podcast, de pouvoir contribuer au changement social et de vous présenter les points de vue de tous ces invités fort intéressants.

Je vous invite à visiter l’album photo de la journée de tournage sur Flickr. Merci Gordon Neil Allen, ingénieur de son. Merci à Pierre Blackburn pour sa présence et sa personnalité photogénique. Merci Virginie Insua pour ses conseils et son aide avec les caméras. Merci Chantal Paquin, assistante moderne, pour sa contribution. Merci à Val Provost pour les belles photos et merci aux gens à la Galerie TD de nous avoir aussi bien reçu. Merci à France Cantin qui a été très patiente, pendant tous ces mois, en vue de participer au podcast. Suivez le Blackburn Podcast sur twitter ainsi que sur Facebook. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer ‘like’.

Artgang Montréal – 2 décembre 2015 – Tournage ericzone.com

eric_artgang dec 2015Mercredi le 2 décembre 2015, je suis le témoin d’une discussion intellectuelle unique à la galerie ArtGang à Montréal. Cet échange verbal très particulier, se décide à la suite des représentations de «  Mon Ami Belge », une oeuvre signée Gob et Schwartz. À l’abri des regards du public, Emmanuel Schwartz et son entourage d’illustres penseurs invités se donnent à un exercice mental captivant. Comme un véritable inculte, j’ai manqué la première étape du processus créatif qu’était cette expo/installation performative. Malgré tout, je suis convié par surprise et sans trop m’en rendre compte, à devenir l’observateur complice pour la suite de ce projet d’envergure.

J’arrive donc avec mes caméras, à temps pour l’entracte. La table de discussion, sous les projecteurs de la galerie Artgang Montréal, est entourée des oeuvres saisissantes de Benoît Gob. Les invités prennent place pendant que je m’affaire à installer mon enregistreur digital et mes caméras. L’entretien entre Schwartz et ses collaborateurs s’active rapidement dans cette ambiance tamisée. Je m’étonne de constater combien le tournage est comparable aux enregistrements du Blackburn Podcast, une émission web que je réalise depuis 2014. Les interlocuteurs se confient de manière engagée et respectueuse, concédant l’espace nécessaire pour un débat constructif.

Comme je l’exprime souvent, chaque nouvelle rencontre a le potentiel d’inspirer et de dévoiler de nouvelles opportunités. Cette courte soirée n’a pas été une exception à la règle. Je suis maintenant curieux de voir la prochaine partie de cette oeuvre qui, d’après ce que j’ai cru comprendre, sera présentée dans le premier quart de 2016. Quant à moi, le montage de la vidéo est déjà terminé et j’espère qu’il sera utile dans le processus créatif à venir.

Merci à Emmanuel Schwartz pour cette occasion unique de plonger dans l’univers fascinant de son processus créatif. Visitez les oeuvres de Benoit Gob sur son site officiel. Allez voir les photos sur ma page Flickr. Suivez le Blackburn Podcast sur twitter ainsi que sur facebook. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer « like ».

Déversement d’eaux usées dans le fleuve St-Laurent 2015

denis_coderre_tohliamJe suis très inquiet à l’égard de notre société mondiale et de ce que nous allons léguer à nos enfants. L’environnement nous envoie constamment tout genres d’avertissement qui doivent absolument être pris en compte et de façon urgente. Malheureusement et trop souvent, les valeurs qui prédominent dans nos médias sont insuffisantes pour nous assurer la sauvegarde de notre écosystème.

Le plus récent outrage envers l’environnement est sans aucun doute ce déversement de 4,9 milliards de litres d’eaux usées dans le fleuve St-Laurent à l’automne 2015. Comment peut-on, en toute conscience des faits et des solutions ( autobus à Stockholm), oser prétendre que polluer l’eau est une démarche viable en pleine pénurie de l’eau? Est-ce nécessaire de rappeler qu’en plus de la pollution que l’on connaît, il y a maintenant l’empoisonnement de notre eau par les polluants microplastiques.

Malgré la consternation du peuple intellectuel et les initiatives progressives de plusieurs communautés inquiétées, certains gouvernements persistent à gérer ces situations importantes par le biais d’une vision à court terme. Comment pouvons-nous accepter ce genre de prise de décision de la part de nos dirigeants? Comment est-ce que la province de Québec a bien pu se rendre là? Philippe Couillard du PLQ affirme que cette action de la ville de Montréal est la moins pire des solutions. Mon impression est qu’il y a surtout une triste indifférence justifiée par le profit.

Un peu d’initiative aurait pu nous épargner que Montréal ne passe pour une ville dépotoir. Un peu d’anticipation aurait pu démontrer l’ingéniosité Québécoise. Par le biais de mon implication sur le Blackburn Podcast, j’ai découvert le travail de Stéphane Labelle chez EH2SOLAR. Inventeur et entrepreneur Québécois avec une conscience sociale, Stéphane développe notamment des technologies vertes. Qu’en est-il d’encourager et de financer des gens de chez nous, qui proposent de vraies solutions? Quand allons-nous faire le virage écologique, développer notre expertise Québécoise et enfin mettre en place une économie verte?

Je n’arrive toujours pas à comprendre comment cette pratique de déversement des eaux usées peut être perçue comme étant la norme. Il y a place à l’amélioration. J’ai donc cherché, en travaillant sur cette caricature du maire de Montréal, à contribuer à cette prise de conscience envers nos comportements et ses impacts sur l’environnement.

Merci à ceux et celles qui m’ont donné leurs impressions tout au cours des étapes de la réalisation de cette caricature.  Visitez la page Facebook de Placeauchangement.info et abonnez-vous à la page Youtube de Makechangehappen.info. Suivez le Blackburn Podcast sur twitter ainsi que sur Facebook. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer « like ».

Coupe du monde féminine FIFA 2015 – Si proche du but

Eric Mailhot FIFA 2015 Stade Olympique de MontréalAu début du mois de juin 2015, on m’a offert la chance de travailler sur un contrat très intéressant dans le cadre de la coupe du monde féminine de la FIFA. En effet, j’ai eu l’immense plaisir d’adopter le rôle de « DJ », devenant soudainement responsable de la musique jouée à l’intérieur du stade olympique de Montréal. Je ne pouvais pas espérer mieux comme mandat afin d’agrémenter cet été qui s’annonçait déjà fort intéressant. En toute honnêteté, je n’avais pas visité le stade depuis quelques années ( oserais-je dire que c’était lors d’un match des expos? ). J’étais donc très inspiré d’enfin pouvoir remettre les pieds dans cet établissement historique et d’être présent pour un autre grand événement international à Montréal.

En résumé, ça été toute une expérience de pouvoir contribuer à cette compétition prestigieuse de la FIFA. Également, j’ai trouvé fort impressionnant de contempler, du haut des gradins, le travail acharné de tous ces individus qui fourmillaient dans le gigantesque stade olympique. Somme toute, je n’ai pratiquement que de bons souvenirs de mon séjour au stade olympique en 2015. Toutefois, je me réserve les plus sévères jugements pour une légère bévue technique à un moment des moins opportuns. Heureusement qu’il n’y avait que 50 000 personnes dans le stade pour l’entendre … ainsi que la diffusion web et tv en simultané à l’échelle planétaire. God bless America.

Claire Lavogez et l'entraîneur Philippe Bergeroo après l'élimination de la France par l'Allemagne en quart de finale

Claire Lavogez et l’entraîneur Philippe Bergeroo

Cette belle expérience de vie ne m’a fait qu’apprécier d’autant plus le travail méticuleux et stressant que doivent assumer beaucoup de personnes qui prennent part à la gestion et au bon déroulement d’événement de ce genre. J’étais bien entouré par ces gens sympathiques et professionnels pour vous en parler. Et que dire de ces athlètes qui doivent prendre les vraies décisions fatidiques qui leur coûtent parfois très chères et qui leur réservent les stricts arbitrages de la foule? Je ne peux m’empêcher que de penser au match France vs Allemagne et à ce « kick » hésitant de Claire Lavogez stoppé par Nadine Angerer, la gardienne de but de l’Allemagne. Ce moment d’hésitation a coûté cher à l’équipe de France. Il a précipité la joueuse française dans un tourbillon d’émotions que j’arrive maintenant à mieux comprendre avec un peu d’introspection. Heureusement, il y a cette force de caractère qui nous pousse toujours à surmonter les périples rencontrés en cours de match. Parlez-en à Kim Jungmi, la gardienne de but de la Corée du Sud qui s’est fait tabasser à deux reprises pendant le match versus la France.

Je vais longtemps me remémorer cet été 2015 au stade olympique à Montréal; ces brefs instants de vie passés dans les coulisses du spectacle, à baigner dans les cris de la foule et à participer à quelque chose de grand. Au-delà des différences culturelles, il y a fierté, le respect et la solidarité humaine. Selon moi, ce sont ces valeurs qui décrivent plus précisément les efforts de l’organisation de la FIFA. Voilà l’énergie qui nous a habité, dans les gradins comme sur le terrain, pendant le mois de juin 2015.

Je vous invite à visiter l’album Flickr de photos que j’ai prises lors de mes journées au stade olympique . Merci à l’équipe audio du stade, Donald, José et Joël, pour leur support technique et moral. Salut à Marie-Julie qui a bravé la précarité du stationnement, l’air climatisé et mes critiques de souliers. Salutations particulières à Roland Mailhot et à Christian Gauthier, ce duo d’enfer, avec qui ce fût un honneur de partager la passerelle. Yowser! Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer ‘like’.

Roland Mailhot et Christian Gauthier FIFA 2015 Montreal

Roland Mailhot & Christian Gauthier – June 9th @ olympic stadium in Montreal – FIFA women’s world cup 2015 – photo by http://www.ericzone.com

Préproduction au Studio Open House – 5 juin 2015

eric-profile-5-juin-2015-studio-open-house-ericzoneLe 5 juin 2015 fût une agréable journée de préproduction au Studio Open House. Situé à proximité de Montréal et du fleuve St-Laurent, le studio offre une atmosphère très chaleureuse, semblable à celle d’une maison très accueillante. C’est dans cette ambiance propice à l’enregistrement que le Studio Open House offre tous ses services. J’arrive donc tôt le matin avec le sourire au visage et très inspiré par cette journée. Comme toujours, c’est un plaisir de travailler avec Dan Smith. Par le passé, nous avons collaboré sur le Blackburn Podcast, une émission web que j’ai conçue et réalisée avec l’aide de Chantal Paquin. Fait intéressant, deux des épisodes du Blackburn Podcast ont été enregistrées au Studio Open House avant même que le studio ne commence officiellement ses activités.

Cette fois-ci, Studio Open House accueille Steeve Bilodeau, guitariste Montréalais et prof de guitare pour un peu de travail de préproduction. Sans trop révéler d’informations, il est possible que Steeve possède un très bon répertoire de chansons et de compos qu’il aimerait enregistrer et partager dans un format vidéo. Il ne pouvait pas demander mieux comme support pour son projet.

Somme toute, la préproduction s’est très bien déroulée et sans aucunes embuches. J’ai même eu l’occasion de prendre quelques photos avec mon HTC ONE et de capter des images provenant de la caméra de tournage. J’aime spécialement la photo prise sur Iphone par la propriétaire du Studio Open House, Caroline Mailhot.

Je vous invite à visiter l’album photo de la journée de tournage avec Steeve Bilodeau sur ma page Flicker. Merci à Caroline Mailhot et à Dan Smith. Merci également à Steeve Bilodeau d’avoir joué cette chanson de Pink Floyd qui me trotte encore dans la tête. Pour plus amples informations au sujet du Studio Open House, visitez leur page Facebook ou bien leur site web officiel. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer ‘like’.

steeve bilodeau - photo eric mailhot ericzone.com

Steeve Bilodeau rehearsing at Studio Open House – Photo by Eric Mailhot http://www.ericzone.com