xénophobie

17 JANVIER 2016 – ENREGISTREMENT DU BLACKBURN PODCAST @ L’ESCALIER

eric_face_2fik_17janvierLe Blackburn Podcast craque pour L’Escalier, ce sublime café-bar situé à la sortie rue St-Catherine du métro Berri à Montréal. Si vous croyez que j’ose un gros jeu de mots pour faire allusion à ces anciens planchers de bois sur lesquels nous avons très délicatement effectué nos déplacements lors du tournage du dimanche 17 janvier 2016 , vous avez bien raison.

Au moment de ce plus récent tournage de l’émission web, l’équipe du Blackburn Podcast en était rendue à sa 3e visite « officielle » à L’Escalier. Notre première visite, si vous vous en souvenez, avait lieu lors de notre avant-première officielle, le 2 novembre 2014. Durant cet événement, nous avions compté parmi nos invités Patrick Verret et sa conjointe Claudine Limoges. Revoyez l’épisode 2 du Blackburn Podcast afin de connaitre le parcours de ces deux auteurs du livre: « Changer de sexe pour vivre enfin ». Notre deuxième visite à L’Escalier avait eu lieu le 28 janvier 2015. Ce jour-là, nous avions pris rendez-vous avez la photographe Pascale Lecompte afin d’y prendre une série de photos pour cet article rédigé par Martine Boucher dans le web magazine « Petite Boîte ».

L’Escalier a toujours été un de mes endroits favoris à Montréal. Ce café-bar a toujours hébergé la nouvelle musique et stimulé les échanges d’idées entre artistes. C’est un lieu d’inspiration qui accommode, depuis toujours, l’épanouissement socio-culturel à Montréal. Hors contexte du Blackburn Podcast et des soirées de poésie auxquelles j’ai participé il y a plusieurs années, j’ai aussi filmé le 20 janvier 2015, une rencontre entre Patrick Verret et Elijah Renard dans le cadre du projet Free Kitties. Si vous désirez en savoir plus au sujet de mon implication avec Free Kitties, je vous invite à lire l’article suivant.

Je m’applique de bien mettre en contexte ce plus récent tournage puisque la conversation que nous avons filmé le 17 janvier 2016, s’ajoute à la liste de projets à caractère social sur lesquels j’ai travaillé. À titre de réalisateur, cet épisode présentera exactement le type de débat intelligent que je cherche à diffuser par le biais de mes productions. En plus de quelques agréables désaccords, je suis heureux de constater ce message d’espoir qui est souvent révélé par nos invités. Ces propos viennent appuyer les opinions que Pierre Blackburn exprime avec éloquence depuis les premiers épisodes de notre émission web. Le Blackburn Podcast cherche certainement à promouvoir le changement social en engageant la conversation avec des individus intègres qui évoquent la tolérance et la solidarité humaine par l’entremise de leurs expériences de vie.

eric-mailhot-pierre-blackburn-2fik-escalier-2016

Et donc, ce fut avec beaucoup de plaisir que nous avons enfin rencontré l’artiste multidisciplinaire 2Fik au Blackburn Podcast. Installé à Montréal depuis 2003, cet artiste visuel d’origine Marocaine se démarque par un travail unique qui adresse notamment la xénophobie ainsi que les préjugés face à l’identité sexuelle. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à son site web pour en savoir un peu plus au sujet de son art.

Il était très tôt et il faisait aussi surtout très froid le matin du dimanche 17 janvier 2016. Coraline Mathon, qui avait participé au tournage de l’épisode 7, se trouvait déjà à la porte du café lorsque je suis arrivé avec l’équipement. Une fois bien au chaud à l’intérieur, il nous aura fallu quelques instants pour prendre une décision stratégique à l’égard de l’emplacement du tournage, loin du bruit de la cuisine. Virginie Insua et Gordon Neil Allen, qui avaient tous deux participé au tournage à la Galerie Lounge TD, étaient de nouveau présents.

Une fois les caméras en marche, Pierre Blackburn et 2FIK ont rapidement trouvé leur zone de confort. La rencontre mémorable a laissé libre cours à une belle discussion en profondeur et a offert aussi plusieurs moments très drôles. L’hôte et l’invité ont démontré une agréable complicité et je dois vous avouer que j’ai maintenant très hâte de diffuser cet épisode. La photographe Valérie Provost nous a également rendu visite pour témoigner de l’événement en prenant plusieurs excellentes photos.

Je vous invite à visiter l’album photo de la journée de tournage sur Flickr. Merci à Gordon Neil Allen, ingénieur de son. Merci à Pierre Blackburn pour son énergie et son calme devant la caméra. Merci à Coraline Mathon et à Virginie Insua pour leur professionnalisme et leur appui technique. Merci Chantal Paquin, assistante moderne, pour sa contribution. Merci à Val Provost pour les belles photos et merci aux gens à L’Escalier pour leur patience. Merci à 2FIk qui a attendu tous ces mois avant le tournage. Suivez le Blackburn Podcast sur twitter ainsi que sur Facebook. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer ‘like’.

Advertisements

Prendre part au débat social est un devoir citoyen

placeauchangementlogoE2008, le ”crash” boursier aux USA est ressenti à l’échelle planétaire. L’immaturité des grandes institutions financières et les méthodes austères des élites dirigeantes, qui cherchent à rétablir l’ordre, forcent la masse des endormis à se réveiller. S’ensuivent, les mouvements tels que Occupy, FEMEN, Anonymous, Idle No More et les grèves étudiantes, qui amplifient nos inquiétudes vis-à-vis de la mondialisation. Ces mouvements lancent enfin un débat inespéré dans les médias de masse. Les nouvelles générations d’activistes nous rappellent combien il est important pour le peuple d’assumer son devoir citoyen et de participer au débat social. Grâce aux médias sociaux, qui facilitent les communications d’une manière inespérée, les indignés de tous peuples et de toutes religions partagent maintenant leurs craintes et leurs efforts dans un élan de solidarité mondiale. Être engagé est la norme. Voter devient à la mode.

C’est dans ce contexte social que je mets en place en 2011, Placeauchangement.info. une plateforme qui a comme objectif principal de conscientiser et d’informer. Dès lors, ce projet m’offre l’opportunité d’échanger avec des gens qui partagent ma fascination pour les tromperies en politique et mon appréciation pour la survie de l’intellect. La diffusion constante sur les pages Facebook me permet de développer mes habiletés en matière de gestion des médias sociaux et de perfectionner mes capacités à titre de rédacteur bilingue. Également, à force de lire des articles, je découvre une passion pour la recherche. Plus tard, ceci contribuera au développement de l’émission web, le « Blackburn Podcast », au début de l’année 2015.

Plus récemment, la campagne électorale Fédérale 2015 du Canada m’a motivée à réaliser le montage de « Craindre L’improbable ». Cette vidéo dénonce les stratégies de peur du gouvernement Harper, qui utilise notamment la xénophobie dans l’espoir d’obtenir des votes chez les indécis.

« Les peurs – même les plus improbables – servent les intérêts des élites qui gouvernent notre monde. Le tout, au détriment de la culture, de la science, de l’environnement, de l’économie et des droits de l’homme. »

Nous sommes en temps de guerre. Certainement difficile de s’en rendre compte depuis le confort de nos demeures et en s’abreuvant des informations proposées dans les grands médias principaux. Demandez toutefois ce qu’en pensent les gens qui vivent l’apartheid Palestinien à Jérusalem. Demandez aussi aux réfugiés Syriens ou bien aux millions d’Iraqiens qui vivent cette misère imposée par ceux qui désirent maintenir un contrôle dans la région. Le Canada et ses alliés ont soif de pétrole et contribuent à la destruction dans le Proche-Orient. Nous investissons dans ces guerres qui radicalisent les désespérés. Notre belle société occidentale existe sur la misère des autres.

Imposer la peur pour offrir la sécurité. Chez nous, l’appareil Fédéral tente de filtrer l’information en coupant dans les budgets chez Radio-Canada et en musellant la communauté scientifique. On se sert de la peur, comme George W Bush l’a fait aux USA, pour nous faire craindre l’improbable et faire de nous des complices de l’intolérance. Pendant ce temps, Harper investi dans les sables bitumineux, tente de militariser le Canada, tout en nous imposant la loi C51 et l’entente TPP.

Prendre part au débat social est un devoir citoyen. L’objectif, selon moi, a toujours été de rester pacifique dans son engagement et de promouvoir l’éducation pour tous. Nous en sommes à une étape cruciale de notre civilisation humaine. Il y a maintenant une sérieuse catastrophe environnementale en cours. Cette situation ne peut plus être négligée, afin d’accommoder la cupidité de l’élite irresponsable. Je souhaite que ceux qui profitent de nos différences culturelles et de nos croyances pour créer la division, soient enfin portés en justice. La « game » de Monopoly achève.

Merci à ceux et celles qui m’ont donné leurs impressions tout au cours des étapes de la réalisation de cette vidéo. Merci également à ceux qui ont filmé cette mise en scène improbable. Visitez la page Facebook de Placeauchangement.info et abonnez vous à la page Youtube de Makechangehappen.info. Suivez le Blackburn Podcast sur twitter ainsi que sur Facebook. Comme toujours, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon portfolio www.ericzone.com et à visiter ma page Facebook. N’oubliez pas d’y cliquer « like ».